Bien choisir son VAE

Aujourd'hui, l'offre de VAE devient relativement étoffée, avec plusieurs centaines de modèles sur le marché français. Si l'on peut apprécier cette grande possibilité de choix, on peut également s'y perdre.

 

La meilleure stratégie consiste à construire un petit cahier des charges. Celui-ci vous permettra d'y voir plus clair et de cibler le type de VAE qui vous conviendra le mieux.

Afin de dresser ce petit cahier des charges nous vous proposons donc de prendre en compte une diversité de paramètres ayant trait à votre condition physique, à la nature de vos trajets, à ce que vous recherchez et bien évidemment à votre budget.

C'est en combinant et en pondérant ces différents paramètres que vous pourrez effectuer le meilleur choix.

 


Condition physique

 

Sexe : Les distinctions quant à la forme du cadre selon le sexe s'estompent. Néanmoins, différents profils d'utilisateurs perdurent. Mais ne restreignez pas votre choix aux seuls modèles qui correspondraient à votre genre.

 

Poids : C'est un paramètre important dans le calcul de l'autonomie de la batterie. Il influe également sur le choix de la partie cycle.

 

Taille : Elle détermine le type de cadre et le type de roues les plus appropriés.

 

Forme physique : Elle détermine l'horizon des possibles...

 

 

Utilisation

 

Utilitaire ou loisir : Si vous souhaitez acquérir un vélo électrique pour vous balader sur vos temps de loisirs, vous n'aurez pas les mêmes exigences que si vous envisagez de vous en servir dans un cadre professionnel ou utilitaire. Différentes gammes de vélos électriques correspondent ainsi à différents types d'utilisation.

 

Quotidienne ou occasionnelle : Si vous envisagez un usage quotidien, vous devrez faire particulièrement attention la fiabilité et à la durabilité de votre vélo électrique. En effet, celui-ci devra pouvoir endurer davantage de kilomètres, et sa batterie davantage de recharges que pour un usage occasionnel. Par ailleurs, nous vous conseillons de viser de bonnes prestations en termes de confort si vous envisagez d'utiliser régulièrement votre vélo électrique. Vos trajets répétés n'en seront que plus agréables.

 

Distances moyennes parcourues : Celles-ci contribueront à déterminer le type de batteries qu'il vous faut, notamment au niveau de l'ampérage.

 

Nature du relief : Si celui-ci est accidenté, il sera intéressant d'avoir davantage de puissance. Il faudra par ailleurs pondérer l'autonomie de la batterie.

 

Nature du terrain (rural, urbain, péri-urbain) : Plus le contexte est urbanisé, plus les arrêts sont fréquents, ce qui influe également sur l'autonomie de la batterie.

 

 

Souhaits

 

Vitesse : Pour qu'un vélo électrique reste, du point de vue de la législation française ... un vélo, sa vitesse doit être limitée à 25km/h. A l'heure actuelle, en France, quelques marques, dont kalkhoff et Riese unt Muller, sont homologuées pour rouler à des vitesses supérieures. Moyennant une assurance (et un casque ?), vous pourrez ainsi rouler à 45 km/h !

 

Puissance : En France, la puissance des moteurs de VAE est limitée à 250W. Les constructeurs et les revendeurs ne pourront donc pas vous fournir de VAE dotés d'un moteur de puissance supérieure. Cependant, si vous décidez de sortir de la législation vélo, vous pourrez entrer dans celle des cyclomoteurs. Moyennant casque, assurances et immatriculation, vous pourrez alors envisager de rouler avec des VAE équipés de moteurs de 350 ou 500 watts (45 km/h). Attention, la qualité de la partie cycle et du freinage notamment, doit être en relation avec la puissance du moteur.

 

Autonomie : Celle-ci dépend d'un grand nombre de paramètres, et notamment de la batterie. En fonction de la nature de vos trajets, il vous faudra donc déterminer le type de batterie le plus approprié : combien de volts, combien d'ampères, combien de cycles de charges. A noter que l'autonomie à moyen et long terme des batteries diffère selon leur qualités. Une batterie premier prix sera beaucoup plus rapidement moins performante qu'une batterie Bosh ou Panasonic, quand bien même leurs performances annoncées sont équivalentes. La qualité des composants et de l'électronique est ici déterminante.

 

Moteur dans dans la roue : Les moteurs logés dans la roue avant ou dans la roue arrière fonctionnent avec des capteurs de mouvement. Il suffit donc de pédaler pour que l'assistance se déclenche à pleine puissance. On dit alors que c'est une assistance binaire (tout ou rien)

Les moteurs roue arrière sont généralement plus linéaires, par le fait qu'on est poussés. On est propulsé par l'assistance électrique.

Les moteurs roue avant nous tractent, ce qui procure généralement une sensation accrue de puissance (ce n'est cependant qu'une question de sensation).

Finalement, chaque position a ses avantages et ses inconvénients : un moteur roue-avant vous permettra d'avoir un dérailleur Nexus. Un moteur roue arrière peut vous permettre d'avoir une dynamo moyeu.

 

Moteur central : Situés au niveau du pédalier (Bosh ou Panasonic et autres), ils fonctionnent avec des capteurs de force (Bosh et Panasonic combinent un capteur de pression à la pédale et un capteur de cadence de pédalage ainsi que sur certains modèles un capteur de rotation de la roue arrière). Ceux-ci permettent de délivrer une assistance proportionnelle à l'effort fourni. La sensation d'être sur un vélo est ainsi entière. Les moteurs centraux sont par ailleurs extrêmement fiables, ne nécessitant que peu de maintenance. Ils confèrent une répartition optimale des masses. Leur prix est un peu plus élevé.

 

Technicité : Un vélo électrique est avant tout un vélo. Il s'agit donc de faire attention à la partie cycle : qualité du cadre, du dérailleur, du système de freinage, des roues, des pneus (il existe des pneus anti-crevaison qui permettent de ne presque plus jamais crever) , des équipements et de l'éclairage notamment.

 

Confort : Le confort, c'est important, surtout lorsqu'on utilise régulièrement son vélo électrique. Celui-ci dépend de paramètres intrinsèques au vélo électrique (qualité de la partie cycle et des équipements, qualité du moteur, de l'autonomie et de la connectique). Mais il dépend également de vous ! Et en la matière, il n'y a pas de solutions miracle, il vous faudra essayer une pluralité de vélos électriques de manière à identifier celui qui vous convient le mieux.

 

Exercice physique : De nombreuses personnes choisissent d'acheter un vélo électrique pour se remettre au sport ou sur les conseils d'un médecin. S'il s'agit de se remettre au sport, nous conseillerons d'opter pour des vélos électriques à assistance proportionnelle, dans la mesure où ils permettent de retrouver les véritables sensations du vélo.

 

Style : Vous trouverez chez la marque (française) Moustache Bikes notamment de quoi faire sensation.

 

Service après-vente : C'est un point déterminant. Les bons vendeurs ne sont pas toujours – loin de là - de bons réparateurs. Il faut également préférer des vélos dont on sait que le SAV sera assuré pendant plusieurs années au moins. Il en va ici de la responsabilité de votre vélociste, qui ne peut normalement pas se permettre de vendre des vélos sans savoir s'il pourra demain se fournir en pièces détachées auprès de ses fournisseurs. Ceux-ci doivent donc être rapides et pérennes.

 

 

Budget

 

Nous déconseillons d'acheter des Vélos Électriques à moins de 1000€. Les modèles vendus en deçà de ce prix sont en général de faible qualité, ce qui implique des coûts accrus de maintenance. Au final, ils reviendront donc plus cher que d'autres modèles plus chers à l'achat mais plus économiques à l'usage, la qualité et le confort en plus ….

Chez Néovelo, nous vendons des vélos électriques à partir de 1349€.

 

 

Ca y est ? Vous y voyez plus clair ?

 

Vous pouvez maintenant vous balader sur notre catalogue en ligne à l'aide des barres de recherche situées sur la droite de l'écran. Vous pourrez ainsi faire des recherches par critère. Si vous avez des questions d'ordre technique, vous pouvez également consulter notre rubrique Lexique.

Dans tous les cas, que vous ayez flashé ou pas sur un modèle, il est très fortement conseillé de faire un tour à la boutique. Car en effet, un essai vaut souvent tous les discours !